Billie Holiday - Strange fruit

Ségrégation raciale aux États-Unis

Avant l’entrée en guerre décidée par le Président Wilson, la situation des noirs américains reste très difficile malgré l’abolition de l’esclavage en 1863.
Avec les lois Jim Crow qui instaurent constitutionnellement la ségrégation raciale, le Ku Klux Klan et les lynchages, le Chain gang, le peuple noir subit d’autres formes d’esclavage et de discrimination.

JPEG - 512.9 ko

Le Président Thomas Woodrow Wilson

Elijah Cox, esclave affranchi, Etats-Unis

Elijah Cox, esclave affranchi, Etats-Unis

 William Green, esclave affranchi, San Antonio, Texas

William Green, esclave affranchi, San Antonio, Texas

Wes Brady, esclave affranchi, Marshall, Texas

Wes Brady, esclave affranchi, Marshall, Texas

Julia Williams Wadsworth, esclave affranchie

Julia Williams Wadsworth, esclave affranchie

Visionner la vidéo

Visionner la vidéo

« Strange fruit » première interprétation de Billie Holliday, en 1937
 Poème écrit et publié en 1937 par Abel Meeropol

Southern trees bear strange fruit
Les arbres du Sud portent un fruit étrange
Blood on the leaves and blood on the root
Du sang sur leurs feuilles et du sang sur leurs racines
Black bodies swinging in the southern breeze
Des corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud
Strange fruit hanging from poplar trees
Un fruit étrange suspendu aux peupliers
 
Pastoral scene of the gallant South
Scène pastorale du vaillant Sud
The bulging eyes and the twisted mouth
Les yeux révulsés et la bouche déformée
Scent of magnolia sweet and fresh
Le parfum des magnolias doux et printannier
Then the sudden smell of burning flesh
Puis l’odeur soudaine de la chair qui brûle
 
Here is a fruit for the crows to pluck
Voici un fruit que les corbeaux picorent
For the rain to gather, for the wind to suck
Que la pluie fait pousser, que le vent assèche
For the sun to ripe, to the tree to drop
Que le soleil fait mûrir, que l’arbre fait tomber
Here is a strange and bitter crop !
Voici une bien étrange et amère récolte !